EXPO 2020

Ouverture de l’exposition Carnet de Voyage :
mercredi 1er juillet 2020

Vernissage le dimanche 19 juillet à partir de 17H

et clôture le samedi 10 octobre à partir de 18h

 

Juillet et août 2020
le mercredi matin, le reste du temps sur RDV – 06 40 17 47 69

En raison de la situation sanitaire liée au COVID19, les gestes barrières sont à respecter
entrée avec masque obligatoire – gel hydroalcoolique à disposition à l’entrée – nombre limité de personnes  à l’intérieur du lieu

 

 

IZIAK – sculptrice

Site WEBPage Facebook
Au fil du temps, l’atelier est là , encore et toujours, refuge permanent à la cruauté du monde. Dans ce ventre intime, je panse mon hyper sensibilité à l’abomination humaine. Handicapée des émotions, dépourvue de filtre protecteur, ici, je m’abandonne, et me ressource.
Je dessine, je modèle, je respire, connectée à mes pairs, reliée à nouveau dans l’acte de création aux valeurs et aux belles âmes qui ont fait et fond que cette vie a encore du sens.
Vivre, résister, donner à voir, continuer le chemin… malgré la détresse, les images, les paroles et les actes infâmes, créer pour conjurer l’inhumanité, pour croire encore au monde, à un Demain possible…
Porter l’espoir d’une nature qui nous survivra, de cris d’enfants joyeux courant dans un jardin, de corps amoureux s’étreignant à leur guise, de pensées libres, bienveillantes et partagées.

 

Arnaud BERMAN – photographe

Site WEB
J’aime, dans le noir, voir mes négatifs projetés sur des papiers barytés, et les regarder doucement se révéler. J’ai alors plus encore l’impression, d’expérimenter la photographie, d’assister à l’écriture de la lumière.
Mes dernières séries, à Cuba et en Iran étaient exclusivement en noir et blanc. Je vais bientôt partir en Inde photographier les côtes du Karnataka et du Tamil Nadu avec des films couleurs. L’Inde est généreuse en couleurs et j’ai toujours souhaité découvrir le Sud. Cela fait 3 ans que je n’ai pas voyagé et je suis très heureux de bientôt repartir. Descendre l’Amazone, rallier des campagnes cubaines à vélo, observer les nuits de Bénarès et les aubes de Casamance ont été d’abondantes sources de bienfaits dans ma vie.
Un voyage nourrit, transforme, élève, ouvre l’esprit. Un voyage est pour moi une retraite, un éloignement, pour se rapprocher de soi. En voyage, l’esprit est hypersensible à la poésie et à la grâce ambiante.
Photographier, c’est se mettre en quêtes de trésors visuels éphémères. La photographie exalte mes voyages.

Page Suivante :
Clôture le 10 octobre 2020 à partir de 18H