FESTIVAL Côte à Côte 2019

 

BIENTÔT LE PROGRAMME

Le programme

La presse

Les photos

Le Mécénat 

 

Festival Côte à Côte 3ème édition
Échange des cultures – Générosité des humanités – Richesse des différences

Le festival – son identité
Le festival Côte à Côte prend le temps de mûrir chacune de ses éditions.
Organisé en biennale, le festival est ancré dans le paysage culturel, au vu de la fréquentation des éditions précédentes, et des bilans artistiques et financiers. Ce rythme, imposé par une équipe reposant essentiellement sur des bénévoles, est celui qui garantit une programmation fidèle à notre engagement, celui de prendre le temps de se rencontrer sereinement autour d’une manifestation, non pas offerte facilement au public, mais qui se construit avec lui dans une confiance mutuelle.

Le festival – ses enjeux
Se lancer dans une troisième édition, c’est bâtir un projet ambitieux, avec l’équipe du Petit Casino d’Ailleurs et avec la ville d’Ault, et retrouver ainsi le plaisir du commencement.
Toute la difficulté d’un festival est d’être pérenne en gardant sa pertinence.
Il s’agit donc de garder la confiance d’un public acquis auparavant, tout en offrant à chaque édition des propositions artistiques encore plus riches et variées, plus risquées… garder intact l’enthousiasme des débuts.
Dans cette perspective, le collectif Petit Casino d’Ailleurs veille à construire un programme éclectique, à se faire plaisir pour faire plaisir au public, en trouvant au plus juste les artistes qui composeront le tableau.

Le festival – sa programmation, son territoire
Partant du même principe de mélanges des disciplines, nous retrouverons encore cette année des spectacles de rue, des concerts, des installations d’art visuel, des performances dansées…
Le festival se veut aussi être le carrefour de différentes inspirations, différentes provenances. Les artistes viendront d’ici et d’ailleurs, avec chacun une valise remplie de façon différente, richesse des croisements.
Le festival Côte à Côte, c’est aussi la valorisation de notre territoire
En ouvrant un espace en lui-même, la transformation éphémère du village laisse des traces parfois visibles (comme les fresques de street-art du festival 2015), mais souvent immatérielles et pourtant bien palpables dans l’esprit des festivaliers, redevenus habitants ou touristes.
En ouvrant des lieux existants, nous transformons le paysage local – les cours, les jardins, les écoles, les vitrines, les commerces, les rues…
C’est ainsi que le festival permet de créer une appartenance et de valoriser son territoire, son lieu de vie, d’en être fier.

Le festival – la nécessité de vous avoir à nos côtés
Rien ne serait possible sans un échange concret avec les publics. Nos artistes invités viendront donc bien avant le temps des festivités mêler leurs rêves et constructions avec les enfants aultois, échanger leur savoir-faire avec les adolescents, inviter le public, touristes et habitants, à partager des ateliers et découvertes pendant le temps du festival.
Cette intégration des habitants se fera par le biais des arts visuels, cette année, nous partons vers la découverte des images fixes, images animées… Large éventail des possibles
Soutenir le festival Côte à Côte,
c’est continuer à croire que rien n’est impossible,
c’est oser entreprendre à l’heure où le climat économique rend difficile les actions,
c’est aussi débloquer les ressources humaines nécessaires afin de prétendre à ce que quelque chose soit possible,
c’est avant tout offrir à domicile une parenthèse où chacun puisse dépasser ses propres peurs de l’inconnu, et se réaliser collectivement dans un projet.

L’humain est au cœur de ce processus de création.
Être à nos côtés, c’est le meilleur moyen d’offrir à la jeunesse, aux citoyens, un exemple concret de partage, de solidarité où la motivation et l’envie sont les ingrédients premiers de toute ambition, qu’elle soit personnelle ou collective.

Le Côte à Côte ne se veut pas être un simple concept mais bien une réalité lors de ce festival !

coulisses

UN ŒIL SUR L’ÉDITION 2017