EXPO 2018

Vernissage le dimanche 24 juin à partir de 17H

et clôture le 22 septembre à partir de 20H

Caroline DAHYOT – plasticienne
Site WEBPage Facebook
Du travail de Caroline Dahyot on pourrait dire, sans conteste, qu’il s’agit bien d’art : du plus surprenant et du plus authentique qui soit. Mais, à s’en tenir là – et, j’ajouterai, ainsi rassuré – on passerait évidemment à côté de l’essentiel.
Car il est clair que toutes les productions de Caroline (oserais-je écrire : les sécrétions tant ces choses semblent être une partie d’elle-même et témoignent des secrets qui concourent à leur fabrication ainsi que de l’usage qui peut en être fait)  – poupées, dessins, tapisseries, broderies…et jusqu’au lieu où elle demeure, tout à la fois: cocon protecteur, antre chimérique, réceptacle des imaginaires en souffrance -– ont évidemment bien d’autres fins que d’aller, pour notre plaisir, entamer la taie de nos regards.
Au-delà du qualificatif d’art dont prudemment on les recouvre (pour mieux en déminer l’inquiétante étrangeté ?), il s’agit bien en fait d’objets hautement investis de puissances complexes, objets de rites obscurs, d’exorcisme et de magies roses ; porteurs de sortilèges bénéfiques, diffuseurs de filtres d’amour. Objets de conjuration et de réparation des dysfonctionnements de la quotidienneté rêvée : le sort qui nous est contraire, la santé qui défaille, l’amour qui s’effrite, le chagrin qui nous chavire…
Apotropaïques, disaient les grecs : Qui détournent le danger, qui protègent… Alain Bouillet

 

Jean-Marc GOSSE – photographe
Site WEB
Dans la cité, j’ai arpenté de long en large les trottoirs, à la recherche de nos traces singulières. Sous nos pas, j’ai alors découvert dans les tourments de l’asphalte, tout un monde peuplé d’êtres étranges. Endormis, pétrifiés dans l’espace temps, comme les momies qu’on embaumait du bitume du Judée, ils me suppliaient de les libérer, de leur donner vie et les rendre immortels. En les photographiant, j’ai révélé leurs formes brutes qui faisaient écho en moi. Arrachés au bitume, ils ont ainsi pris apparence humaine, monstrueuse et fantomatique, et sont devenus des constellations magiques dans la Voie lactée du pavé.

Page suivante :
Clôture le 22 septembre à partir de 20H